Agrégateur de contenus

Notre réponse pour la distribution d'un vaccin COVID-19

Alors que la recherche d'un vaccin COVID-19 se poursuit, le secteur du transport et de la logistique se prépare à le distribuer dans le monde entier. Chez Kuehne+Nagel, nous mettons tout en œuvre pour que chaque région du monde ait accès au vaccin rapidement et dans les meilleures conditions sanitaires.

Alors que la pandémie du COVID-19 se poursuit, le monde entier poursuit le même objectif: découvrir, développer et distribuer un vaccin. Chez Kuehne+Nagel, nous utilisons notre expertise dans le secteur pharmaceutique et santé et notre expérience pour soutenir activement cette opération.

Cet article fournit des informations sur la situation actuelle, détaille le processus de distribution du vaccin et explique comment le secteur du transport et de la logistique peut contribuer à cette mission.

Situation actuelle

Le monde a rarement été aussi concentré sur un seul objectif. Avec autant d'enjeux, il y a une énorme incitation à trouver un vaccin le plus rapidement possible. Actuellement, plus de 23 entreprises travaillent sur un vaccin COVID-19. Les recherches se trouvent à différentes étapes du cycle de vie du produit.

Les vaccins peuvent arriver lentement sur le marché. En général, le développement, l'homologation, l'approbation et la fabrication prennent plusieurs années entre sa création et sa mise à la disposition du public. En raison du besoin urgent d'un vaccin COVID-19, toutes les parties impliquées accélèrent ce processus. Les laboratoires, les entreprises de soins de santé, les instituts de recherche et les autorités gouvernementales font tout ce qui est en leur pouvoir pour accélérer le développement et assurer l'accès du public à un vaccin sûr et efficace.

Au niveau mondial, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) met tout en œuvre pour qu'un vaccin soit disponible le plus rapidement possible. Andrew Witty, l'ancien PDG de GlaxoSmithKline, a quitté ses fonctions de président du groupe UnitedHealth et de PDG d'Optum, pour diriger le programme de vaccination de l'OMS. La commercialisation d'un vaccin est également soutenue par des organisations telles que PhRMA (Pharmaceutical Research and Manufacturers of America). PhRMA représente les principales sociétés de recherche biopharmaceutique du secteur et facilite la coopération entre les laboratoires pour aider à la recherche, au partage des résultats cliniques et à la préparation des capacités et des capacités de fabrication.

Ces efforts soutiennent le développement d'un vaccin. Mais une fois qu'il est développé, le travail n'est pas terminé. La fabrication puis l'approvisionnement mondial devront toucher plus de 7 milliards de personnes. Bien que cette échelle soit sans précédent, Kuehne+Nagel est convaincu que ce déploiement peut être réalisé rapidement et en toute sécurité.

La recherche de solution

Le développement d'un vaccin contre le coronavirus nécessite la coopération de multiples parties prenantes. Créer un vaccin, quel qu'il soit, est un processus long et coûteux. En raison du besoin urgent, les entreprises rationalisent ce processus, avec plusieurs étapes réalisées en parallèle plutôt que séquentiellement.

Le besoin d'un vaccin est si critique qu'aux États-Unis, la demande en est soutenue par la demande du gouvernement. Cette initiative du gouvernement fédéral a abouti à la création du programme inter-institutions public-privé appelé "Operation Warp Speed". En favorisant la production de masse de plusieurs vaccins, le programme accélérera le déploiement réussi d'un produit viable.

Pour répondre à la demande mondiale, les laboratoires sont confrontées au choix de conserver leur vaccin dans leur réseau ou de le partager à travers l'industrie pour une production de masse. Cette décision affectera la capacité du laboratoire à être rentable sur le marché. Les vaccins sont généralement des produits à faible marge par rapport au portefeuille pharmaceutique général.

Les projections d'un cabinet de recherche de premier plan indiquent que parmi les candidats, le premier vaccin arrivera sur le marché vers le quatrième trimestre 2020 / le premier trimestre 2021, bien qu'avec une faible capacité de production. La capacité augmente pour les potentiels vaccins d'autres candidats, une entreprise de premier plan étant estimée en mesure de produire 1 000 millions de doses peu avant le premier trimestre 2021.

Cela pose de grandes questions: une fois qu'un vaccin (ou des vaccins) viable(s) est (sont) développé(s) et arrive(nt) sur le marché, qui contrôlera l'approvisionnement? Le laboratoire, chargé de son élaboration, gardera-t-il le contrôle ou le gouvernement décidera-t-il qui y a accès? Les pays utiliseront-ils les chaînes d'approvisionnement existantes (par exemple les distributeurs) ou obtiendront-ils le soutien de l'armée?

À l'heure actuelle, nous savons que les grands laboratoires pharmaceutiques négocient des accords avec divers pays avant de développer un vaccin efficace. Certaines entreprises ont également initié l'essai clinique de phase 3 de leur vaccin et s'engagent en volume aux États-Unis dans le cadre du programme "Operation Warp Speed". Ces premiers accords montrent à quoi ressembleront les accords d'approvisionnement une fois les essais terminés et les vaccins distribués.

«Kuehne+Nagel est prêt à assurer la future distribution de vaccins Covid-19: Ce sera une vague, mais ce n’est rien là où nous dirons:« C’est impossible» 

Dr. Detlef Trefzger dans le Wall Street Journal.

Pharma and Healthcare Logistics - vaccine response

Le rôle de la supply chain

Au milieu de tout cela, comment le secteur du transport et de la logistique contribue-t-il et comment ce rôle changera-t-il une fois qu'un vaccin sera développé ?

On ne connait pas actuellement les caractéristiques de ce vaccin. Personne ne sait à quelle température il doit être transporté ni à quel point il peut être stable. D'autres incertitudes existent sur le lieu de production, ses origines, ses destinations et les exigences en matière d'entreposage. Il est actuellement trop tôt pour deviner l'une de ces variables avec certitude. En termes de portée mondiale, régionale et locale, cela dépend de l'étape d'approbation du produit.

Les sociétés pharmaceutiques qui souhaitent assurer la distribution d'un vaccin dans l'année à venir sont déjà entrés en contact avec Kuehne+Nagel. Ces demandes concernent une plage de températures (demande de capacité en surgelé (-60 ° C à -80 ° C), congelé (-20 ° C) et 2-8 ° C). Kuehne+Nagel se prépare à répondre à cette demande et à travailler avec ses clients pour comprendre le volume et les exigences particulières de chaque vaccin. Les clients sont déjà en contact et signent des accords avec Kuehne+Nagel pour vérifier les solutions pour la demande future, démontrant ainsi leur volonté de surmonter l'obstacle de la distribution mondiale du vaccin.

Les équipes Santé et Pharmacie de Kuehne+Nagel et QuickStat (l’équipe en charge des essais cliniques chez Kuehne+Nagel) sont prêts à s'engager pour commercialiser avec succès un vaccin COVID-19. Notre équipe sera en mesure d'offrir les services suivants au marché pour assurer l'approvisionnement en vaccins tout en continuant de répondre aux besoins actuels de nos clients:

  • ​​​​Transport aérien : Offrez des services en porte-à-porte reposant sur 32 aéroports spécifiques à travers le monde qui disposent des capacités / capacités de transporteur, de l'infrastructure, de l'expertise du personnel, des niveaux de service et du soutien de qualité requis qui correspondent aux sites de fabrication et aux destinations connus. Ces services comprendront la glace sèche, la disponibilité des conteneurs / emballages, le service côté piste / la visibilité sur le tarmac, etc. et seront supervisés par une équipe HyperCare dédiée, en charge de nos clients COVID-19. Avant la mise sur le marché du vaccin, nous proposerons également nos services QuickStat, de la phase pré-clinique à la phase d'essai clinique 3.
  • Transport routier : Tirez parti de nos investissements et de nos capacités dans l'ensemble de notre réseau routier KN PharmaChain pour offrir une distribution routière nationale aux États-Unis, en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique, en Inde, en Malaisie et à Singapour. Cette offre de services prendra en charge toutes les exigences de température requises pour transporter les vaccins COVID-19 (2-8 ° C, -20 ° C et surgelés -60 à -80 ° C lorsqu'ils sont garantis par un emballage passif) et les dispositifs médicaux (par exemple les seringues).
  • Transport maritime: Bien que l'on parle peu de fret maritime pour les vaccins COVID-19, c'est une option viable et nécessaire pour le matériel d'appui. Nous expédions actuellement des seringues, des EPI, des matériaux d'emballage, etc. dans le monde entier en vue de l'approbation d'un ou de plusieurs vaccins viables.
  • Logistique : Sur la base d'une capacité limitée à travers le réseau pharmaceutique et de la santé, nous étendrons la capacité existante ainsi que notre réseau de partenaires pour traiter les principaux sites d'origine et de destination. Ce service comprendra l'approvisionnement, la sous-traitance + l'approbation / la qualification des fournisseurs, la gestion des commandes, le suivi et le traçage, la visibilité des stocks et les contrôles d'audit / qualité. Sur la base de la demande actuelle des clients, nous proposerons des solutions de hub aux États-Unis, en Europe et en Asie qui pourront atteindre le monde entier en utilisant notre réseau GxP et notre équipe de logistique d'urgence et d'aide.

Kuehne+Nagel s'engage à trouver un moyen de fournir des produits aux patients du monde entier. Pour obtenir les dernières informations, veuillez contacter votre interlocuteur habituel Kuehne+Nagel ou envoyer un e-mail directement via le contact ci-dessous.

Nous aimons vous aider

Votre Expert en Santé et Pharmacie

Votre Expert en Santé et Pharmacie

N'hesitez pas à nous contacter